Les monologues du vagin : merci au BDA de Sciences – Po !

LES MONOLOGUES DU VAGIN

La pièce « Les Monologues du Vagin » a été traduite en 50 langues et jouée dans plus de 130 pays. Le spectacle se joue depuis plus de 10 ans en France.
Découvrez le mouvement V-Day créé par Eve Ensler pour lutter contre les violences faites aux femmes dans le monde entier : http://www.vday.org/home
Mardi dernier, le BDA de Science Po a invité le Collectif Féministe contre le viol à une magnifique représentation des Monologues du Vagin.
Quand je dis magnifique, ce n’est pas juste une formule.
Sans faire « la vieille », je dois d’abord dire que j’ai vu sur différentes scènes, différentes variantes de la pièce, par des actrices différemment célèbres, les Monologues du Vagin, y compris une prestigieuse fois à Montréal (voir le lien V-Day) …
He bien ces jeunes femmes-là m’ont enthousiasmée, avec toute une palette de tendresse, drôlerie, tristesse, révolte, excitation, finesse. Elles ne sont pas des actrices de métier, alors elles sont aller puiser autre chose au fond d’elles et l’ont offert généreusement. A chaque scène, j’ai eu l’impression qu’elles ne jouaient pas, mais qu’elles livraient avec force leur histoire, ou celle de leur sœur, ou de leur grand-mère, de leur tante préférée, de leur meilleure amie. Non elles ne jouaient pas, elles racontaient une femme qui compte vraiment pour chacune d’elles.
Et le plus surprenant dans cette soirée – finissant en ovation, montant d’un amphi plein à craquer de filles et de garçons- c’est que, ne se contentant pas de ce beau cadeau, elles ont dédié leur spectacle au Collectif Féministe contre le viol, nous remerciant d’être là et de faire … notre travail !
Ce fut bien entendu l’occasion de distribuer les flyers de la campagne « Viol, la honte doit changer de camp », d’autres ont été laissés à disposition au BDA et au BDE de Science Po, touchant des centaines d’étudiantes et étudiants d’un seul coup.
Alors, oui, magnifique c’est le mot qu’il faut à : Deborah Guy, Morgane Rocher, Sophie Barbarit, Coline Juillerat, Jenna Castetbon, Lucie Bucquet, Amanda Alcantara, Dominika Strzyz et à Anne-Cécile Caseau.
Un grand MERCI.
Delphine, pour le Collectif Féministe contre le viol

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *